06 août 2015

Enquête dans le brouillard

Me voilà avec un ancien article écrit le 28 janvier 2009. J'ai décidé de rapatrier mes anciennes critiques directement sur ce blog, afin de faciliter la navigation mais aussi pour faire vivre le blog le temps que je termine mes études et tout ce qui va avec. J'ai peu le temps de lire en ce moment mais je vais tenter de me rattraper sur mon retard et de rédiger mes critiques au fur et à mesure à l'avenir. Ne serait-ce que pour me changer les idées de temps en temps ! Je vais donc publier mes anciennes critiques, de la plus ancienne à la plus récente, au rythme de 1 par jour approximativement. L'occasion pour moi de redécouvrir ces anciennes chroniques et surtout de constater à quel point ma façon de faire à évoluer ! On peut dire qu'à l'époque, mes critiques étaient du genre light !

Roberta, dix-neuf ans, est retrouvée assise dans une étable auprès de William Teys, son père, décapité. "C'est moi qui ai fait ça et je ne regrette rien", déclare-t-elle avant de sombrer dans le mutisme.
Deux policiers de Scotland Yard sont envoyés dans le Yorkshire afin d'élucider cette sombre affaire de meurtre dans la campagne anglaise. Lui, c'est l'inspecteur Thomas Lynley, huitième comte d'Asherton, bel aristocrate longiligne. Elle, c'est le sergent Barbara Havers, d'origine modeste, mal fagotée et affligée d'un goût prononcé pour les sucreries, qui éprouve pour Lynley une violente aversion. Au terme de leur enquête dans une Angleterre bucolique amoureusement décrite par l'auteur, Lynley et Havers découvriront la vérité sur Roberta... et sur eux-mêmes.

SOURCE: Presses de la cité

Quoi de plus naturel que de commencer avec mon auteur préférée! Cette reine du crime incontestée! Son premier livre, même s'il n'est pas mon préféré, est sans doute l'une de ses plus belles œuvres, avec Sans l'ombre d'un témoin dont nous parlerons plus tard...

Dans ses livres, Elizabeth George possède cette aptitude à nous faire penser comme les personnages, à nous montrer et non pas nous décrire les scènes. C'est en cela que ce livre est poignant: des vies et une famille détruites, ce sentiment de ressentir trait pour trait ce que ressentent les personnages, ce qu'ils ont vécus. L'horreur face au récit de la pauvre Roberta, la vrai victime de l'histoire...
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Je n'avais lu qu'un seul titre d'Elizabeth Georges et c'était il y a très longtemps. J'avais bien aimé l'atmosphère, l'ambiance que l'auteure décrivait. J'aime beaucoup les polars qui se passent en Angleterre, et puis les personnages étaient intéressants :) Je vais noter celui-ci, tu m'a donné envie de me replonger dans les enquêtes de ce duo bien particulier :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si j'ai dévoré les premiers, sur les derniers j'avoue avoir été déçue. On sent qu'elle s'essouffle un peu. Ceci dit sur le tout dernier elle reprend un peu du poil de la bête. J'espère donc retrouver rapidement ce que j'aimais chez elle au départ ! En tout cas n'hésite pas à les lire. Chaque livre se laisse dévorer très rapidement !

      Supprimer