09 novembre 2016

Le lieu du crime

Article écrit le 25/04/2009


L'Écosse... Son brouillard. Ses cornemuses. Son whisky. Ses meurtres...

Perdu sur la lande écossaise, se dresse le manoir de Westerbrae. C'est là qu'ont choisi de se réunir les membres d'une troupe de théâtre londonienne pour y répéter la pièce qu'ils envisagent de monter. Mais, dès la première nuit, l'auteur, jeune, belle et talentueuse, est sauvagement assassinée dans son lit. Aussitôt alerté, Scotland Yard dépêche sur les lieux l'inspecteur Lynley, l'aristocrate du Yard, et son adjointe Barbara Havers. L'affaire est délicate car au nombre des suspects figurent un puissant producteur, lord de surcroît, deux des stars les plus populaires du royaume et... une amie très chère de Lynley. Des scandales familiaux, des rivalités théâtrales se font jour, et les révélations fracassantes se succèdent. Lynley ne sait ce qui l'emportera: le détachement de l'enquêteur professionnel ou les tourments d'un amour non payé de retour.


SOURCE: Presses de la cité


Mon avis: Le lieu du crime n'est pas le meilleur livre de la série, du moins ce n'est pas mon préféré (mais je n'ai pas non plus dit que je ne l'aimais pas!). J'ai le sentiment qu'il sert plus à établir les relations entre les personnages principaux, en particulier entre Lynley et Helen. Helen qui doit faire un choix entre Davies-Jones et Lynley, Lynley qui découvre qu'il aime désespérément Helen n'a, de son côté, aucun choix à faire, il oublie Deborah (en tant qu'amante mais pas en tant qu'amie bien évidemment!).

Pour ce qui est des relations entre les personnages, celles entre Havers et Lynley ont également bien changées. Ils ne cessent de s'envoyer des pics, qu'ils se renvoient mutuellement. Ce qui est plus intéressant que dans Enquête dans le brouillard. Sur un livre ça passe sans problème mais si Barbara devait se taire sans arrêt dans tous les livres, ce serait vite lassant!

Contrairement au roman précédent, ici on ne compatit pas une seule seconde avec l'assassin, au contraire, on a beau essayer encore et encore, on ne parvient pas à comprendre comment il a pu commettre trois meurtres juste pour que, à la base, sa femme n'apprenne pas son infidélité!

Le début qui piétine un peu m'a fait penser un un roman d'Agatha Christie, avec tous ces personnages enfermés dans une même pièce, attendant le verdict!
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire