18 janvier 2017

Polynesia, tome 2 : L'invasion des formes

Polynesia, tome 2 : L'invasion des formes de Jean-Pierre BonnefoyIl y a 2000 ans. D’anciens Polynésiens, vivant sur des îles éloignées les unes des autres, sont obsédés par « les formes ». Nea les chasse dans les reflets de l’eau ; Moana les cherche dans un tableau de coquillages et Hoa-Tu-Metua, dans la phrase inachevée prononcée par un père mourant.
À notre époque. Alpha, partie de Tahiti en voilier avec son compagnon, se met à dessiner des formes identiques aux fameux Rongo Rongo, les signes mystérieux de l’île de Pâques. Quel rapport avec Eagle, une taupe des services secrets français ayant pénétré le Pentagone, qui envoie à la DGSE un curieux message où il serait question d’Alcinoos, un personnage de l’
Odyssée ?
Au 51e siècle. « Ce que j’ai découvert est terrifiant » : tel est le secret d’AngKor, un Agent communicateur devenu célèbre dans toute la Galaxie depuis la création du vaisseau-lumière
Polynesia. Certains tentent de prendre le contrôle de sa mémoire. Qu’espèrent-ils y découvrir ?
Quelle est la nature exacte de ces formes obsédantes ? Quel rapport ont-elles avec le projet de civilisation de cent cinquante milliards d’humains du 51e siècle : construire un jour une Nouvelle Terre ?


Polynesia, tome 2 : L'invasion des formes de Jean-Pierre Bonnefoy, 617 pages, Buchet-Chastel, 2010

Mon avis : Encore un livre lu il y a quelques temps. Mon avis va donc être très succinct. J'ai eu beaucoup de mal à me remettre en tête les éléments du premier tome, je l'ai lu il y a très longtemps. Le début de ma lecture était, de ce fait, un peu frustrante. Néanmoins j'ai adoré cette lecture. Comme pour le premier tome, l'auteur nous fait voyager sur trois époques différentes. Passer d'une époque à une autre n'est pas un problème. C'est annoncé en début de chapitre donc la lecture est très fluide de ce point de vue.

Le soucis est qu'il y a beaucoup de personnages. Si j'ai réussi sans problème à m'adapter à notre époque et au 51ème siècle, j'ai eu un peu de mal avec les anciens polynésiens, avec des prénoms qui se ressemblent beaucoup, ce qui n'aide pas vraiment. Ceci dit si on reste bien concentré, on arrive quand même à s'en sortir.
J'ai trouvé qu'il y avait pas mal de scènes explicites. De mémoire c'était déjà le cas sur le premier tome. À mon sens certaines vont un peu trop loin, et n'ont aucun intérêt par rapport à l'intrigue...

Et justement en parlant d'intrigue, l'auteur reprend bien évidemment le même principe que pour le premier tome. Petit à petit on arrive à faire le lien entre ces trois époques, avec des personnages qui vont, d'une façon ou d'une autre, se "croiser". J'ai le souvenir de beaucoup de longueurs dans le premier tome, que je n'ai pas retrouvées dans L'invasion des formes. Au contraire, l'auteur nous embarque du début à la fin, sans nous lâcher. J'ai lu ce livre d'une traite, et j'ai hâte de découvrir le final de cette trilogie !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire