14 août 2017

Elantris, tome 1 : Chute

Jadis, Elantris était splendide. On l'appelait la cité des dieux, elle rayonnait de pouvoir. La légende dit que ses habitants étaient immortels. Force, vitesse. perspicacité : ils pratiquaient la magie d'un simple mouvement de la main. On venait de très loin pour admirer Elantris et profiter de ses richesses.

Jadis, le Shaod était une bénédiction. Magie bienveillante, elle frappait au hasard, souvent la nuit, aussi bien le voleur que le marchand, le noble que le guerrier, hommes, femmes et enfants. Ceux qui étaient choisis ne vieillissaient plus et pouvaient vivre dans les murs d'Elantris, une vie libre et éternelle.

Cette éternité a pris fin il y a dix ans.

Elantris, tome 1 : Chute de Brandon Sanderson

Elantris, tome 1 : Chute de Brandon Sanderson, 281 pages, Orbit, 2009

Mon avis : Dans le premier tome d'Elantris de Brandon Sanderson, nous faisons la connaissance de Raoden, le prince d'Arélon, qui découvre à son réveil qu'il a été victime du Shaod, l'obligeant à s'exiler dans la cité d'Elantris. Dix ans auparavant le Shaod était une bénédiction, conférant à ceux qui étaient touchés par celui-ci, les pouvoirs d'un Dieu et la vie éternelle. Mais depuis dix ans, le Réod a inversé cette bénédiction. Désormais les victimes du Shaod sont comparables à des morts-vivants. Leurs cheveux deviennent blancs, leur peau devient pâle et couverte de tâches noires, et la moindre blessure, si minime soit-elle, les fait souffrir indéfiniment. Raoden est donc contraint de partir pour Elantris, le jour même où sa fiancée, Sarène, doit arriver pour leur mariage. Mais plutôt que d'avouer la vérité à Sarène, on lui fait croire que Raoden est mort. Pendant que Raoden tente de se faire sa place à Elantris, Sarène découvre rapidement que de nombreux secrets se cachent en Arélon et elle va tenter de les mettre à jour.

J'ai beaucoup apprécié la plume de l'auteur toutefois j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire. Commencer cette saga en sortant d'une grosse panne de lecture n'est pas l'idéal, mais c'est aussi ce livre qui m'aura permis d'en sortir ! J'ai donc du m'accrocher sur les premiers chapitres le temps de sortir de cette panne, avec quelques retours en arrière pour cause d'inattention. Mais une fois que j'étais dedans je n'ai plus su le fermer ! On est très rapidement immergé dans l'histoire puisque le livre commence directement avec l'exil de Raoden.

Les personnages sont attachants, en particulier Sarène qui tente de s'élever et se démarquer dans cette cité qu'elle ne connait pas et où la femme n'a que peu de place.
Raoden m'a semblé calculateur dans un premier temps et je n'appréciais pas forcément son personnage. J'avais l'impression de quelqu'un qui voulait s'attirer la gloire et avoir son propre clan à côté des autres clans qui se sont formés à Elantris. Mais quand on finit par comprendre son objectif, on le voit sous un tout autre jour et il devient vraiment attachant.
Un personnage en particulier m'intrigue beaucoup, même s'il semble très gentil, j'ai comme l'impression qu'on est loin de tout savoir à son sujet et que l'on risque d'avoir de mauvaises surprises. Je ne dis pas de qui il s'agit pour ne pas trop en dire.
Et n'oublions pas Hrathen qui est bien décidé à imposer sa religion en Arélon, quelqu'en soit le prix.

L'univers de l'auteur est riche et surtout mystérieux. Mais je n'ai aucun doute que cet univers est loin d'être exploité à son maximum dans ce premier tome. Le deuxième tome nous réserve sûrement beaucoup d'autres découvertes et de surprises. Qu'est-ce qui a provoqué le Réod ? Est-il réversible ? Mais aussi, Sarène et Raoden vont-ils être réunis d'une façon ou d'une autre ? Jusqu'où va aller Hrathen pour parvenir à ses fins ?
J'ai hâte de découvrir le deuxième tome.


13 août 2017

In My Mailbox #13

In My Mailbox
Mis en place par Kristi du blog The Story Siren, In My Mailbox est le moyen de partager les livres reçus/achetés sur la semaine (sauf qu'ici je le fais sur le mois). En France, le rendez-vous a lieu sur le site de Lire ou Mourir.

Bonjour à tous, on se retrouve pour faire le point sur mes achats des .... 4 derniers mois... oui rien que ça. J'avoue, j'ai pas du tout eu le courage de le faire avant. Du coup forcément ça va être très conséquent. Je vous épargne ceux dont j'ai déjà parlé dans d'autres articles style Book Jar and others qui seront chroniqués sous peu, ou chronique pour ceux que j'ai déjà lus.


Le plus ancien achat, il s'agissait donc de L'Empire Électrique de Victor Fleury, un roman steampunk publié chez Bragelonne dans une édition toujours aussi magnifique. J'ai décidé d'acquérir les tomes 4 et 5 de la saga Oscar Pill d'Eli Anderson, que j'ai délaissée il y a très très très longtemps, alors qu'elle était plutôt pas mal, mais la couverture du tome 3 m'avait juste refroidie. Mais j'ai décidé de la reprendre et de la terminer !


Par la suite, y a eu comme un énooooorrrrme craquage chez France Loisirs. Pour ma défense j'ai du enchaîner 2 ou 3 bons pour un livre gratuit en échange de 100 points... ceci explique cela... Côté policiers / thrillers, j'ai choisi Omnia Vanitas d'Emmanuel Valnet dont la couverture m'intrigue énormément (oui il ne me faut pas grand chose), Surtensions, le dernier livre en date d'Olivier Norek, et Le coma des mortels de Maxime Chattam (à savoir que j'ai plein de livres de cet auteur, mais que je n'en ai encore jamais lu un seul, va falloir remédier à ça). Sinon côté fantastique, j'ai acheté le premier tome de la saga Rebecca Kean de Cassandra O'Donnell, Traquée. Et enfin, j'ai tellement entendu Pauline de la chaîne Patatras parler de la saga de science-fiction Red Rising de Pierce Brown que j'ai craqué d'un coup d'un seul pour les trois tomes. On est acheteuse compulsive ou on ne l'est pas.


Ensuite, au mois de juin, si vous me suivez via podcasts sur Youtube, vous savez déjà que j'ai assisté au salon Saint-Maur en Poche au cours duquel je n'ai pas été très sage non plus, encore que j'étais limitée puisque j'étais en train et que les livres c'est lourd... J'ai acheté Dompteur d'anges de Claire Favan, que j'ai fait dédicacer. L'auteure est vraiment très gentille, très naturelle, sans prise de tête. C'est un vrai plaisir de parler avec elle. Pour le reste j'étais plutôt en mode "achète des poches dont tu ne connais pas les auteurs histoire de les découvrir". Du coup j'ai pris Am Stram Gram de M. J. Arlidge. Ses livres me font de l'œil depuis pas mal de temps maintenant, j'ai donc sauté sur l'occasion. Des amies m'ont pas mal parlé récemment de La fille du train de Paula Hawkins. J'avais fait un blocage au moment de sa sortie avec tout le foin qu'il y a eu autour, mais là il me tentait bien. Criminal Loft d'Armelle Carbonel, que je ne connaissais pas du tout, a attiré ma rétine en moins de deux. Le dernier livre de Jacques Saussey me fait très envie, mais j'aimerais bien découvrir ses premiers livres avant. De sinistre mémoire a donc tout naturellement sauté dans mon sac sans me demander mon avis... fichtre... Et pour le coup, j'ai déjà lu Nymphéas noirs de Michel Bussi mais comme je l'ai chez Pocket, ben je continue sur la même édition avec Gravé dans le sable.


L'achat suivant en librairie s'est fait un mois plus tard, le soir même de mon dernier jour de boulot. Je me devais de fêter dignement les congés. Mais grosse, énorme déception puisqu'un livre est totalement abîmé et je ne l'avais pas vu sur place. Certains endroits sont plutôt sombres dans la librairie du coup là où j'ai cru que la couverture de L'île aux mensonges de Frances Hardinge se relevait juste un peu, en fait elle était pliée... je l'ai découvert en arrivant chez moi... fail !  Il est catégorisé dans les thrillers, mais jeunesse, et je trouve la couverture très jolie et très mystérieuse (quand elle n'est pas pliée...)! Ce jour-là j'ai également acheté trois livres qui me faisaient envie depuis un bon bout de temps : du fantastique avec The Effigies de Sarah Raughley et Shades of Magic, tome 1 de V. E. Schwab, et de la fantasy avec L'Empire des tempêtes, tome 1 : Hope & Red de Jon Skovron.


Et enfin, tout dernier achat en date, j'ai craqué pour deux thrillers : La veuve de Fiona Barton et Underground de S. L. Grey. Je ne sais pas du tout de quoi il est question dans ces livres mais les couvertures me faisaient trop envie ! J'ai également acheté La Tour Sombre, tome 1 : Le Pistolero de Stephen King... comment ça ? je suis un mouton qui se laisse influencer par les adaptations ciné ? non... *elle sifflote l'air de rien*. Le pire est que finalement, je n'irai probablement pas voir ce film au cinéma parce que 1 : c'est l'adaptation des trois premiers tomes et vu la police d'écriture minuscule, je vais être incapable d'enchaîner les trois même si ils sont tout courts (problème côté ophtalmo), et 2 : il est pas bien long le film en fait... c'est douteux... pourtant j'adore les films avec Matthew McConaughey mais là j'ai un mauvais pressentiment... Et enfin j'ai craqué pour Quelques pas de plus d'Agnès Marot histoire de le lire avant les Halliennales en octobre. Les couleurs sont trop belles, les dessins sur la couverture sont extras, bref ce livre me fait super envie !

Et voilà, on a fait le grand tour des derniers achats. J'ai quand même une réflexion à partager avec vous. Ça me désole un peu de constater que de plus en plus de titres de livres étrangers ne sont pas traduits. Il est dommage, qu'en France, alors qu'on a quand même une belle langue, on se retrouve avec des livres dont le titre n'est pas en français. Je suis la première à reconnaître que parfois voire souvent les traductions de titre laissent à désirer mais quand même... je préfère une traduction moyenne à un titre que je suis incapable de prononcer parce que je suis une quiche en anglais...

Voilà voilà, sur ce je vous laisse, je vous souhaite une bonne soirée et plein de bonnes découvertes livresques !

06 août 2017

[gataca]

L'Évolution est une exception.
La règle, c'est l'Extinction.

Une jeune scientifique spécialiste de l'évolution des espèces, retrouvée morte, attaquée par un primate.
Onze hommes derrière les barreaux. Leurs points communs : tous ont commis des crimes barbares et tous sont... gauchers.
Enfin, la découverte d'une famille de Néandertaliens assassinée par un Cro-Magnon.
Quel est le rapport entre ces affaires et des crimes éloignés de 30 000 ans ?
La clé est dans ces quelques lettres : GATACA...




[GATACA] de Franck Thilliez, 606 pages, France Loisirs, 2012

Mon avis : Dans [GATACA] de Franck Thilliez, nous retrouvons Lucie Henebelle et Franck Sharko un an après les évènements qui avaient clôturé l'opus précédent, Syndrome [E]. Je n'en dirai pas plus histoire de ne rien spoiler sur ces évènements. Toujours est-il que dans ce nouveau livre, Sharko va être amené à se rendre sur les lieux d'un crime. A priori l'affaire semble simple : une jeune étudiante, Éva Louts, aurait été attaquée par une guenon dans un laboratoire. Et pourtant plusieurs détails vont faire penser à Sharko que les choses ne sont pas si évidentes. La guenon, qui utilise le langage des signes, va transmettre un message pour le moins suspect aux enquêteurs. Par ailleurs, il semblerait que la victime avait ses petits secrets et s'intéressait de très près à la violence chez les gauchers, n'hésitant pas pour se faire à remonter jusqu'à la pré-histoire. Lucie Henebelle va alors épauler Sharko dans cette enquête aux multiples ramifications.

Il va être difficile de m'attarder sur la chronique de ce livre, sous peine de dévoiler des éléments importants. Je vais donc être assez brève. J'ai retrouvé avec beaucoup d'angoisse les personnages de Franck et avant tout Lucie que l'auteur avait particulièrement maltraitée à la fin du livre Syndrome [E]. Les premières pages de ce livre sont une torture. L'auteur prend un malin plaisir à nous faire attendre la réponse à la grande question qui se posait avant même d'ouvrir le livre. Je ne cacherai pas que, côté personnages, un petit aspect redondant d'un certain schéma m'a un peu agacée même si l'auteur m'a totalement surprise sur le final.

Une fois de plus, la plume de Franck Thilliez fait mouche. Il nous embarque complètement dans une intrigue scientifique complexe dépassant une fois de plus les frontières de la France. J'admets qu'à un moment je me demandais où on allait et je trouvais tout ça un peu gros voire abusé, mais finalement pas tant que ça. Il a une façon d'amener les choses et surtout d'imbriquer les éléments les uns aux autres, qui fait que finalement tout prend son sens et qu'après tout... pourquoi pas... Encore une fois, nos deux héros vont faire face à des personnalités froides, manipulatrices, et sans le moindre scrupule. L'auteur nous mène en bateau d'un bout à l'autre du livre et sur tous les plans.

05 août 2017

Book Jar and others #13


Bonjour à tous ! J'espère que vous allez bien. Après une bonne grosse panne de lecture qui explique mon absence, me revoilà pour la PàLM d'août (que j'ai déjà entamée !). J'avoue que le début des congés m'a reboostée pour lire. Je pense que la fatigue accumulée était loin d'être étrangère à cette panne de lecture. Ce qui explique aussi que je n'avais même plus le courage de poster quoi que ce soit sur le blog.

J'ai déjà lu le livre qui est sorti de la Book Jar.

Il s'agissait d'un livre d'Olivier Norek. J'étais très contente de tomber sur cet auteur, d'autant que j'ai appris un peu avant qu'il allait sortir un quatrième livre. Dans l'ordre j'ai donc choisi de lire Territoires. Je vous en parle bientôt !


Le reste de la PàLM montre que je commence tout doucement à me préparer pour les Halliénnales au mois d'octobre puisque je prévois de lire Tragic Circus de Cécile Guillot et Mathieu Guibé et le premier tome de Chaos, Ceux qui n'oublient pas de Clément Bouhélier. Avant de me rendre à ce festival, je souhaiterais lire les livres qui ont été sélectionnés pour le prix des Halliénnales (et j'aimerais aussi découvrir la plume de Sire Cédric, parrain du festival cette année, avec le livre Avec tes yeux qui m'attend dans ma PàL depuis un petit moment déjà). En dehors de ce contexte j'ai également choisi de lire La guerre des mondes d'H. G. Wells : je me souviens avoir vu le film il y a bien longtemps, j'avais adoré... du coup j'ai acheté le Blu-ray. Et je me suis rendue compte que, puisque je ne me souviens plus trop des détails, j'aimerais bien lire le livre avant de revoir le film. Et enfin je continue sur ma lancée pour récupérer mon retard dans les livres de Franck Thilliez avec Vertige.

Comme d'habitude, n'hésitez pas à me dire si vous avez lu un de ces livres ou si l'un d'eux vous intéresse. Dites moi également si vous prévoyez aussi d'aller au Halliénnales. Je vous souhaite à tous un excellent mois d'août et de très bonnes lectures !