22 février 2017

Carnaval

Un premier roman exceptionnel, basé sur des faits réels survenus à la Nouvelle-Orléans en 1919.

Au cœur du Sud profond, La Nouvelle-Orléans, construite sur des marécages en dessous du niveau de la mer, a toujours été aux prises avec tornades, inondations et épidémies de toutes sortes. La nature du sol en fait une cité qui s’affaisse, où les morts ne peuvent être enterrés. Alligators, serpents, araignées hantent ses marais. Nombre de menaces ont toujours plané au-dessus de la ville. Et pourtant…
Lorsqu’en 1919 un tueur en série s’attaque à ses habitants en laissant sur les lieux de ses crimes des cartes de tarot, la panique gagne peu à peu. On évoque le vaudou. Les victimes étant siciliennes, les rivalités ethniques sont exacerbées. Un policier, Michael Talbot, un journaliste, John Riley, une jeune secrétaire de l’agence Pinkerton, Ida, et un ancien policier tout juste sorti de prison, Luca D’Andrea, vont tenter de résoudre l’affaire. Mais eux aussi ont leurs secrets… Alors qu’un ouragan s’approche de la ville, le tueur, toujours aussi insaisissable, continue à sévir. Le chaos est proche.


Carnaval de Ray Celestin

Carnaval de Ray Celestin, 493 pages, Éditions du Cherche Midi, 2015

Mon avis : Carnaval de Ray Celestin nous propulse en Nouvelle-Orléans à l'aube des années 20 alors qu'un tueur en série rôde. Il s'agit du Tueur à la hache qui a réellement existé. Ce tueur ainsi qu'une lettre écrite de sa main (qui est une retranscription de la vraie lettre du Tueur à la hache) vont servir de point d'ancrage à ce roman. On va suivre plusieurs personnages : Michael Talbot (policier), Luca D'Andrea (ancien policier fraîchement sorti de la prison où il s'était retrouvé "grâce" à Michael Talbot), John Riley (journaliste auquel le Tueur à la hache à envoyé la lettre) et Ida Davis (secrétaire dans une agence privée qui rêve de devenir détective) aidée par un certain... Louis (Lewis) Armstrong dans ses débuts.

Ce roman est extrêmement agréable à lire. La plume de l'auteur est très fluide. L'intrigue est un peu longue à bien se mettre en place au départ, mais on ne s'en rend pas vraiment compte : il y a tout un décor très riche à planter, avec un milieu culturel très diversifié. L'auteur aborde clairement le sujet de la ségrégation qui était très marqué à cette époque. Le tout est entouré de vaudou, de mafia, de jazz, de tempêtes... tout pour nous tenir en haleine du début à la fin.

Les personnages sont bien creusés. On s'attache rapidement à chacun d'entre eux. Même Luca D'Andrea, et ce, malgré ses antécédents.
Michael Talbot est un personnage auquel on ne peut qu'adhérer compte-tenu de la façon dont il mène sa vie personnelle malgré la période dans laquelle on se situe. C'est un personnage qui n'est pas forcément très bien vu par ses collègues : il est plutôt vu comme l'indésirable qui fait mettre ses collègues véreux derrière les barreaux. Il ne va pas être épargné dans ce livre. On peut dire que l'auteur n'a pas de pitié pour ses personnages.
Ida Davis est un personnage attendrissant mais surtout fort : on a quand même face à nous... une femme... métisse... qui n'hésite pas à prendre des risques et aller sur le terrain pour enquêter dans les années 20... Aucun doute, ce personnage a du potentiel !

Je le disais plus haut, l'intrigue ne se met pas complètement en place dès le départ, mais ce n'est pas du tout un soucis. On ne ressent pas de temps mort au cours de la lecture. Chaque personnage va enquêter de son côté, sans qu'il y ait de mise en commun des données recueillies par chacun. Et chacun de son côté va découvrir des choses différentes. Finalement c'est un peu à nous, lecteurs, d'assembler toutes les pièces du puzzle. Contrairement à une intrigue classique avec des meurtres et un tueur, ici on a des meurtres, un tueur et tout le contexte politique et social de l'époque qui s'y rattache. Enfin l'épilogue va faire se rencontrer certains personnages et nous annonce un deuxième opus des plus intéressant !

Ce livre est mon premier coup de cœur 2017. Je le conseille vivement les yeux fermés à tout amateur de thriller qui se respecte. Je précise que le deuxième livre de l'auteur, Mascarade, qui fait suite à Carnaval, est déjà sorti. Pour ma part je pense que je ne vais pas résister longtemps.

21 février 2017

Terre de Sendre, Livre 1 : Le rite de Lumness

Que peut-on faire d’une jeune fille qui, sur un coup de tête, vient de ruiner les projets politiques que l’on avait bâtis autour d’elle ?
L’envoyer au couvent paraissait une bonne idée...
Avec l’accroissement des troubles aux frontières du monde connu, Sendre va découvrir au gré de ses rencontres que le monde n’est pas aussi manichéen qu’elle le pensait, et que trahisons et alliances peuvent bouleverser la donne, quel que soit le camp dans lequel on se tient.




Terre de Sendre, Livre I : Le rite de Lumness de Matthieu Fichez, 643 pages, Librinova, 2016

Mon avis : J'ai été contactée par l'auteur de Terre de Sendre, Matthieu Fichez, via Babelio, pour me présenter ce roman auto-édité. La présentation qui en était faite était plutôt convaincante. En farfouillant j'ai trouvé beaucoup d'avis positifs. J'ai donc décidé de lui laisser sa chance. J'ai acheté ce livre au format numérique : à ce moment-là il n'était pas encore disponible en version papier, mais je viens de découvrir que c'était désormais le cas, en passant directement par le site de Librinova.

Ce premier tome commence avec le personnage de Sendre, fille du chevalier de FlammeBois, du royaume de Chasèle. Elle va être témoin d'une attaque de créatures dans leur domaine, au cours de laquelle elle ne va pas rester inactive et va sauver la vie de sa mère et sa sœur en tuant l'une de ces créatures. Compte-tenu de cet exploit, son père va décider de lui affecter un précepteur, Roland, auquel Sendre est tout particulièrement attachée. Des sentiments vont rapidement naître entre les deux personnages. Cependant le père de Sendre a d'autres projets pour elle et les choses vont très mal se terminer. On va alors suivre l'évolution de Sendre jusqu'à ses 18 ans, si mes souvenirs sont bons. Elle va passer par beaucoup d'épreuves différentes, mais je ne vous en dis pas plus. En parallèle, on découvre de nombreux personnages dont Hinriegh issu d'un royaume prônant la magie noire, et Mist et Yothol, un magicien et un elfe, pour ne citer qu'eux.

Mine de rien ce livre est assez consistant : d'après amazon, la version papier fait 643 pages, donc c'est quand même un bon petit pavé... qui se lit très bien et très vite malgré ses défauts. Pour commencer j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de répétitions : dans un même paragraphe, voire et surtout dans une même phrase avec le même mot pouvant être répété jusqu'à 3 fois... De temps en temps ça passe, mais j'ai trouvé que c'était un peu trop fréquent.
Le style d'écriture est assez aléatoire. Certains passages peuvent être écrits sur un ton très sérieux, presque guindé, et d'autres sont beaucoup plus "relâchés" avec des personnages qui en perdraient presque (je dis bien presque) leur crédibilité. J'ai eu quelques problèmes de compréhension avec certaines phrases : j'ai eu beau les relire encore et encore, je n'en ai jamais compris le sens. Pour le coup je vous rassure ça doit concerner deux ou trois phrases grand maximum dans tout le livre, ce n'est donc pas un drame (rappelons par ailleurs qu'il s'agit d'un premier livre).
Gros soucis que j'ai également rencontré : la temporalité. J'étais complètement perdue en particulier pour Sendre, mais pas que. J'ai eu l'impression qu'on avançait très vite dans le temps pour certains personnages, mais beaucoup moins pour d'autres, pour finalement en arriver à un même moment à la fin du livre. Ça a rendu ma lecture difficile, j'avais vraiment du mal à me rendre compte du temps qui s'était écoulé d'un chapitre à l'autre pour tel ou tel personnage...

Côté personnages justement, le moins que l'on puisse dire est qu'ils sont tous très fouillés. Chacun a sa personnalité propre. L'auteur a vraiment réussi à donner de la profondeur à chacun d'entre eux. Sendre est sans cesse tiraillée entre sa conscience morale et ce que la logique ou plutôt ses supérieurs vont lui dicter. Elle n'a pas eu une vie facile mais elle sait se défendre et n'hésite pas à parler tout haut au risque de s'attirer des ennuis.
Hinriegh est un personnage un peu déstabilisant. De son côté on a plutôt l'impression d'être du côté des "méchants" mais pourtant il me fait l'effet de quelqu'un de droit et de juste. À voir par la suite comment va évoluer son personnage, mais il m'intrigue quand même beaucoup.
En revanche j'ai trouvé le duo Mist et Yothol en décalage par rapport au reste. Ce qui ne m'a pas empêché d'apprécier les passages les mettant en scènes ceci dit. D'ailleurs paradoxalement j'aime beaucoup ce duo de personnages. Avec eux le ton semble plus à la rigolade, d'où cette sensation que je pouvais avoir de décalage. On a presque du mal à les prendre au sérieux. Et pourtant c'est clair qu'il ne faut pas les chercher ces deux-là !

Au final dans tout ça, on termine ce livre avec beaucoup de questions en tête. On voit défiler la vie de chacun, pour certains des moments de leur vie, pour finalement arriver à cet instant où tout se rassemble et où la grande question est "finalement qui sont les méchants ?". C'est un peu ce qui fait l'originalité de ce livre : l'auteur ne nous décrit pas des gentils d'un côté, des méchants de l'autre. Il décrit des personnages, à nous de savoir si on les aime ou pas. Mais on ne sait pas si un clan va devoir se battre contre l'autre, ou si les deux vont s'allier pour combattre un ennemi tapi dans l'ombre qu'on devine un peu tout au long de la lecture. Pour ma part je vois ce livre comme un premier tome qui permet de planter le décor. Et ce décor n'est pas des moindres. J'ai été totalement emballée par cet univers très riche que Matthieu Fichez a créé, par les personnages auxquels il a donné naissance. Si bien que les points négatifs que j'ai pointés du doigt en début d'article, concernant le style d'écriture, passent au second plan. Les défauts sont là, on ne va pas les nier (pour ma part en tout cas) mais ils sont "gommés" par la richesse de cet univers et tout le mystère qui gravite autour.

J'ai vraiment hâte de découvrir le deuxième tome, je ne sais pas pour quand il est prévu. Mais j'espère pouvoir rapidement obtenir les réponses, au moins à une partie, des questions que je me pose.

20 février 2017

Secrets d'outre-tombe

2001. Guatemala. Le petit village montagneux de Chupan Ya est le théâtre d'une étrange cérémonie : l'exhumation des squelettes de femmes et d'enfants massacrés par l'armée lors de la guerre civile qui ravagea le pays vingt ans auparavant...
Appelée en renfort par une organisation humanitaire, l'anthropologue judiciaire Temperance Brennan supervise les fouilles. Une tâche d'autant plus macabre que cette découverte semble faire écho à celle, beaucoup plus récente, du cadavre putréfié d'une jeune fille gisant dans une fosse septique de la capitale guatémaltèque. Y a-t-il un lien entre ces deux affaires ? Malgré les tentatives d'intimidation et la pression des autorités locales, Tempe se jette corps et âme dans une double enquête riche en surprises et en rebondissements sanglants...


Secrets d'outre-tombe de Kathy Reichs

Secrets d'outre-tombe de Kathy Reichs, 440 pages, Pocket, 2008

Mon avis : Avec Secrets d'outre-tombe de Kathy Reichs, nous quittons le Québec pour découvrir le Guatemala où Temperance Brennan exerce son activité d'anthropologue judiciaire sur un site de fouilles en lien avec des meurtres anciens de familles par l'armée locale. En parallèle, elle va être sollicitée par les autorités guatémaltèques pour enquêter sur la découverte d'un cadavre dans une fosse septique.

Pour commencer, c'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé Temperance Brennan dans une nouvelle enquête. J'avais abandonné cette série de livres de Kathy Reichs depuis bien trop longtemps. J'avais commencé à me lasser d'un schéma assez répétitif sur les livres précédents, avec une Temperance qui se retrouvait systématiquement mise en danger au niveau personnel, que ce soit elle, ou sa famille / ses amis de façon plus générale. Si bien qu'on se retrouvait avec un final assez prévisible.

Ce que j'ai aimé dans Secrets d'outre-tombe, c'est qu'on quitte le cadre habituel du Québec pour se retrouver dans un pays radicalement différent, avec des lois différentes, et une notion de la sécurité différente également. On sent que Brennan est en danger à chaque instant dans ce pays, ce qui instaure un climat de tension constant. La plume de l'auteure est très agréable à lire.

Dans ce livre, Temperance est un personnage sensible, ce qui était déjà le cas dans les livres précédents. Elle s'implique pleinement dans les enquêtes qu'elle mène, tout en essayant de faire le point dans sa vie, et de ne pas succomber à ses vieux démons.
D'une certaine façon j'ai l'impression que ce livre permet d'ouvrir un peu l'horizon sur la relation entre Brennan et Ryan. Je n'ai pas été très fan des différents passages "je t'aime, moi non plus", que ce soit aussi bien avec Ryan qu'avec Galiano (une ancienne connaissance de fac de Ryan qui se retrouve à enquêter au Guatemala avec Brennan). Mais bon, si ça peut permettre de fixer les choses une bonne fois pour toute avec Ryan, pourquoi pas. Ceci dit, on n'est sûr de rien sur leur compte en fermant ce livre...

L'intrigue est extrêmement bien menée. On ne se doute à aucun moment de l'identité du coupable. L'auteure nous offre pas mal de pistes mais impossible de savoir laquelle est la bonne. On va de surprise en surprise. En revanche pour le final, je l'ai vu venir, l'enchaînement des évènements était assez évident. Ce seul point négatif, ici, reste donc une constante dans les livres de Kathy Reichs et surtout, pour le coup, ça a été amené de façon trop évidente. J'avais juste envie de secouer Brennan pour qu'elle ouvre les yeux sur ce qui était en train de se passer...

Quoiqu'il en soit c'était une très bonne lecture, et j'ai vraiment apprécié de retrouver Brennan.

19 février 2017

Les 100, tome 3 : Retour

Survivre.
Le manque d'oxygène à bord de la Colonie a déclenché une panique meurtrière. Seuls les plus chanceux ont pu emprunter les dernières navettes partant en direction de la Terre.
Aimer.
Cette nouvelle apocalypse plonge les 100 dans l'angoisse : qui parmi leurs proches a survécu à l'atterrissage ? Les retrouveront-ils à temps ?.
Manipuler.
Bien décidé à conserver le pouvoir, le vice-chancelier n'hésitera pas à faire taire quiconque tentera de lui résister.
Combattre.
Prêts à tout pour garder leur nouvelle liberté, Clarke, Bellamy, Wells et Glass devront chacun affronter leur destin pour sauver leur idéal. L'ultime compte à rebours a commencé.




Les 100, tome 3 : Retour de Kass Morgan, 346 pages, Robert Laffont, 2015

Mon avis : Et voilà, j'en ai enfin terminé avec cette trilogie qui amène un groupe d'adolescents prisonniers à revenir sur Terre plusieurs années après une attaque nucléaire pour déterminer si oui ou non l'atmosphère est toxique de façon à, peut-être, permettre à toute la population de s'évader du vaisseau dans lequel l'oxygène commence à manquer. Ceux qui me suivent le savent : les deux premiers tomes ne m'ont pas du tout conquise, les amourettes prenant largement le pas sur l'aspect science-fiction de la chose. C'est donc sans surprise, aucune, que je vous annonce que ce dernier tome ne m'a pas convaincue que j'avais tort.

Je tenais à le lire car j'étais quand même bien curieuse de savoir quelles découvertes les héros seraient amenés à faire sur cette Terre qu'ils ne connaissent pas. Finalement j'ai été trop optimiste : pas de découvertes nouvelles si ce n'est une qu'on voyait venir à 10km à la fin du tome 2, et encore elle n'a rien à voir avec la Terre à proprement parler, et en plus on passe dessus à une vitesse affolante.

Bref, pour ma part cette saga n'est pas mémorable, la trame globale est assez prévisible, il n'y a pas vraiment de surprise à quelques exceptions près. Au final on a plutôt un fond de science-fiction qui sert de prétexte à des histoires d'amour sans grand intérêt.


12 février 2017

In My Mailbox #10

In My Mailbox
Mis en place par Kristi du blog The Story Siren, In My Mailbox est le moyen de partager les livres reçus/achetés sur la semaine (sauf qu'ici je le fais sur le mois). En France, le rendez-vous a lieu sur le site de Lire ou Mourir.

Bonjour à tous ! Me revoili me revoilou pour un IMM du mois de février. J'ai essayé de me tenir à ma résolution, et je dois dire que j'ai été assez sage. Mais ça s'est révélé très difficile !



Pour commencer, j'ai reçu Block 46 de Johana Gustawsson de la part de ma meilleure amie : un thriller dans lequel j'ai hâte de me plonger !
J'ai acheté The Revolution of Ivy d'Amy Engel, histoire de terminer ce diptyque. Là encore j'ai hâte de le découvrir.
Et enfin les deux petits derniers achats France Loisirs (dont un en échange de 100 points club) : La dernière étoile de Rick Yancey, même si je n'ai toujours pas lu le premier tome (mais j'ai peur de me retrouver avec des sagas dépareillées si j'attends trop longtemps !) et La fille dans le rétroviseur de Linwood Barclay, auteur de thrillers avec lequel je suis rarement déçue !
N'hésitez pas à me dire si vous avez lu un de ces livres, et ce que vous en avez pensé.

Bonne semaine et bonnes lectures à tous !