23 avril 2017

Le mois de la Fantasy

Bonjour à tous en cette fin de week-end, l'occasion pour moi de vous parler du mois de la Fantasy organisé par Stéphanie de la chaîne Pikiti bouquine. Il s'agit d'un challenge qui va s'étaler sur tout le mois de mai, le but étant de lire uniquement de la Fantasy. Trois groupes ont été créés :

  • les grignoteurs : lire au moins 3 livres de Fantasy dont 1 adulte
  • les modérés : 5 livres de Fantasy dont 2 adultes
  • les dévoreurs : 7 livres de Fantasy dont 3 adultes



Pour ma part j'ai visé haut puisque j'ai décidé de tenter le challenge des dévoreurs ! Si vous voulez plus d'info vous trouverez la vidéo de Pikiti ici et la page Facebook du groupe ici.

Pour ma part j'ai vraiment hâte de participer à ce challenge. J'ai un retard faramineux à rattraper en Fantasy ! J'aurais vraiment aimé pouvoir aller aux Imaginales. Je n'ai encore jamais fait de salon et j'avoue que l'envie se fait de plus en plus pressante, aussi bien pour les auteurs, les livres, que les blogueurs/booktubeurs. Mais le temps que je me décide une bonne fois pour toute, il était un peu trop tard, avec des hôtels tous pris d'assaut...

Je ne partage pas avec vous ma PàLM de suite, sinon mon traditionnel article du 1er de chaque mois perdrait cruellement d'intérêt, mais ça va être varié !

22 avril 2017

Notre châtaigne

« Plus de quatre ans d’attente. 8 mois de prise de température. Une hystérographie. Une centaine de prise de sang. 6 cycles de traitements oraux. Des dizaines d’échographie. Une cœlioscopie. 85 piqûres de stimulant. Quatre inséminations. Une presque FIV. Une vraie. Une presque hyperstimulation. Une vraie. Une réimplantation. Deux ponctions. Des millions de questionnements. Des milliards de larmes.
Et, tout à coup, tout cela disparaît. »

Je vous livre ici notre combat pour devenir parents, en toute intimité et sans tabou, des diagnostics à la conception particulière de notre enfant. Ces années où avoir notre bébé est devenu notre obsession, à n’importe quel prix.
Une aventure en PMA, connue de tous, et vécue par de plus en plus de couples. Afin de tenter qu’ils se sentent moins seuls, de les encourager, et de les aider à y croire, encore et toujours.




Notre châtaigne de Celufa, 56 pages, Les Éditions du Net, 2016

Mon avis : Notre châtaigne est un témoignage, celui d'un parcours dans le monde de la PMA (Procréation Médicale Assistée) d'une jeune femme qui s'est battue pour donner naissance à son enfant. Ce témoignage est fait en toute simplicité, en témoigne le faible nombre de pages. Mais il retrace des émotions à l'état brut et c'est ce qui en fait en récit si poignant sur lequel j'ai fini par pleurer. Un récit qui est là aussi pour montrer que les étapes rencontrées sont difficiles, mais c'est possible malgré tout (même si malheureusement pour certains couples rien n'y fait).

Je ne vais pas le cacher, il y a quelques fautes d'orthographe qui passent difficilement inaperçues dans un si court ouvrage. Bien évidemment, il n'y en a pas à chaque page non plus, mais forcément les grands lecteurs comme moi détectent vite ce genre de détails. Toutefois ces quelques erreurs, loin d'être catastrophiques, n'entachent en rien la lecture de ce récit ni les émotions qu'il véhicule. L'orthographe n'est clairement pas ce qui compte le plus sur un témoignage.

Je le disais plus haut, j'ai pleuré sur ce récit. L'auteure retrace tout son parcours depuis l'instant où elle va apprendre que concevoir va être pour elle un chemin laborieux jusqu'à sa grossesse. À chacune des étapes qui ont marqué ce chemin elle nous décrit les différents examens et traitements auxquels elle a dû faire face et les émotions qu'elle a ressenties à chacun de ces moments. Le tout est livré sans détour, sans faux-semblant.

De par ma profession je n'ai pu m'empêcher de voir les choses sous l'aspect médical. Même si l'auteure exprime clairement l'absence de volonté de critiquer le corps médical dans son avant-propos (et on sent bien quand on lit son témoignage que ce n'est effectivement pas son but), je n'ai pu m'empêcher de retrouver beaucoup de choses qui m'ont fait bondir au quotidien quand j'étais en structure de soins : des résultats d'examens reçus à domicile sans la moindre explication, une absence d'empathie (pas toujours mais trop souvent malgré tout), des explications évasives... toutes ces choses qui m'ont fait choisir de quitter la médecine de soin, et qui, je n'en doute pas une seule seconde, ne peuvent qu'accentuer la douleur des femmes et couples dans cette situation.

Je serai bien incapable de donner une note à cet ouvrage. Pour commencer je ne suis absolument pas concernée par cette situation, donc je me vois mal juger de l'aide qu'il peut apporter. Toutefois les nombreux commentaires que j'ai pu lire sur la page Facebook du livre sont très positifs, aussi je ne peux que conseiller aux femmes qui passent par la PMA de le lire. Par ailleurs mettre une note signifierait que j'ai aimé... difficile de dire que j'ai aimé puisque ça impliquerait que j'ai été divertie par un témoignage, ce serait parfaitement déplacé. Alors non je n'ai pas aimé : j'ai été bouleversée par ce récit qui livre un parcours et des sentiments poignants du début à la fin.

19 avril 2017

Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 3 : La Bibliothèque des âmes

Attention, spoilers sur les 2 premiers tomes !

Dans le Londres d'aujourd'hui, Jacob Portman et Emma Bloom se lancent à la recherche de leurs amis enlevés par les Estres. Ils retrouvent leur trace grâce au flair aiguisé d'Addison, l'illustre chien particulier doué de parole.

Bientôt, au bord de la Tamise, ils font la connaissance de Sharon, un géant bourru qui, moyennant une pièce d'or, propose de leur faire traverser le fleuve. Ils rejoignent ainsi l'Arpent du Diable, une boucle temporelle à la réputation effroyable où séjournent les particuliers les moins recommandables, où pirates et malfaiteurs commettent leurs forfaits en toute impunité. Jacob et Emma ne se sont pas trompés : l'ennemi a bien établi son QG dans l'Arpent, derrière les murs d'une forteresse imprenable...




Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 3 : La Bibliothèque des âmes de Ransom Riggs, 582 pages, Bayard Éditions, 2016

Mon avis : Dans ce dernier tome nous retrouvons Emma, Jacob et Addison tentant d'échapper aux Estres tout en essayant de retrouver leurs compagnons qui ont été faits prisonniers. Pour cela ils vont faire la rencontre de Sharon qui va les emmener jusqu'à l'Arpent du Diable, une boucle emplie de misère et où ils vont découvrir une drogue très particulière appelée l'ambro. Ils vont également faire la connaissance de Bentham, un particulier qui souhaite mettre fin aux agissements de Caul, le frère de Miss Peregrine.

Je suis assez mitigée face à ce troisième tome. Dans l'ensemble j'ai vraiment aimé cette saga. Sur ce dernier livre, j'ai aimé replonger dans l'univers des particuliers auquel j'ai vraiment accroché, à commencer par l'Arpent du Diable, mais j'ai aussi trouvé beaucoup de points négatifs. Pour commencer une très grande partie de l'histoire va rester centrée sur Jacob, Emma et Addison. On n'entend absolument plus parler des autres particuliers qui ont été faits prisonniers par les Estres, ce qui est vraiment dommage. Ils perdent complètement leur place dans la saga.
Par ailleurs j'ai trouvé le personnage de Caul très puéril, il m'agaçait plus qu'autre chose. En général on n'est pas très fan des méchants, mais ils ont malgré tout une certaine prestance... ici j'avais plutôt l'impression d'un enfant qui faisait une crise... niveau crédibilité ça en prend quand même un sacré coup.
Pour d'autres personnages, sans spoiler, je me contenterai de dire que trop de rebondissements tue le rebondissement...

Du reste, une part importante est donnée à Bentham, sa maison, son histoire, l'histoire des particuliers et de Caul. C'est intéressant et même indispensable à la compréhension, toutefois l'auteur s'y attarde trop longtemps à mon sens. De ce fait, ça manque d'action voire piétine pendant une grosse partie du livre.

Quant au final, outre le comportement de Caul, j'ai apprécié la lecture de l'affrontement final, encore que j'aurais préféré que les autres particuliers y soient plus impliqués. Mais la suite des évènements concernant Jacob m'a semblé en décalage total par rapport au reste de la saga et m'a plutôt donné l'impression d'une échappatoire pour l'auteur vis-à-vis du personnage de Jacob.

13 avril 2017

En pleine tête

Quadruple meurtre chez un médecin lillois. Mode opératoire de l’assassin : deux balles tirées dans la tête. Parmi les victimes, le policier Jacques Burier. Sur son temps personnel, il s’intéressait à une affaire non élucidée. Et si sa mort y était liée ? En charge de l’enquête, les capitaines Sylvie Monin et Frédéric Preux voient les pistes se multiplier. Les choses se corsent lorsqu’ils font connaissance de leur nouvelle supérieure, l’acariâtre commissaire Lengrand. La tâche des deux policiers s’annonce décidément difficile. D’autant que l’enthousiasme des premières enquêtes n’est plus là : Sylvie déprime et pense de plus en plus à quitter la police…



En pleine tête d'Emmanuel Sys, 167 pages, Ravet-Anceau, 2016

Mon avis : Sylvie Monin et son équipe sont chargés d'enquêter sur un quadruple meurtre dans un cabinet médical. Ils vont malheureusement découvrir que l'une des victimes et un de leur collègue qui avait plutôt tendance à s'isoler. Était-il impliqué dans l'affaire ou était-il au mauvais endroit au mauvais moment ? Histoire de mettre quelques bâtons en plus dans les roues des enquêteurs, un nouveau commissaire est nommé à leur tête... qui a des pratiques bien différentes du précédent.

Ce livre se lit facilement, on rentre rapidement dans l'enquête. J'ai fini par comprendre qu'il faisait partie d'une saga, toutefois ça ne m'a pas gênée de ne pas avoir lu les livres précédents.

J'ai trouvé que je n'avais pas trop eu le temps de m'attacher aux personnages. Le livre est relativement court. Néanmoins il est suffisant pour présenter une bonne intrigue. Il n'y a pas de temps morts et on va avoir pas mal de révélations d'une page à l'autre.

J'ai apprécié ma lecture même si ce n'est pas un livre qui m'aura véritablement marquée. Ceci dit j'ai quand même bien envie de découvrir les précédents pour en apprendre plus sur les personnages principaux.

12 avril 2017

Seul le silence

Joseph a douze ans lorsqu’il découvre dans son village de Géorgie le corps d’une fillette assassinée. Une des premières victimes d’une longue série de crimes.
Des années plus tard, alors que l’affaire semble enfin élucidée, Joseph s’installe à New York. Mais, de nouveau, les meurtres d’enfants se multiplient…
Pour exorciser ses démons, Joseph part à la recherche de ce tueur qui le hante.


Seul le silence de R. J. Ellory

Seul le silence de R. J. Ellory, 602 pages, Le Livre de Poche, 2009

Mon avis : Dans Seul le silence, R. J. Ellory va nous présenter Joseph Vaughan qui a grandi à Augusta Falls en Géorgie. Nous le découvrons à l'âge de 11 ans, en 1939, alors que son père vient de mourir d'une pathologie cardiaque. Il vit donc seul avec sa mère, avec l'aide de voisins qui leur rendent régulièrement visite. Un jour le corps d'une fillette, une camarade de Joseph est retrouvé dans un champs. Malheureusement il s'agit de la première victime d'une longue série. Joseph va même être amené à découvrir l'un des corps. Les fillettes ont été violentées, pour certaines mutilées. La population d'Augusta Falls finit par vivre dans la terreur. Joseph et quelques amis décident de protéger coûte que coûte leurs camarades et vont s'appeler entre eux les Anges gardiens.

Le moins que l'on puisse dire est que la plume de R. J. Ellory est particulièrement riche et d'une parfaite fluidité. On pourrait être effrayé par le nombre de pages (pas moi ^^) mais il se lit très facilement, et surtout il est impossible de le lâcher une fois ouvert. L'auteur va nous faire découvrir Augusta Falls puis nous faire voyager jusque New York tout en retraçant la vie de Joseph depuis 11 ans jusqu'à l'âge adulte. On va voir les évènements avec ses yeux tout au long de ce livre écrit à la première personne.

Joseph va être persécuté par la malchance. Chaque fois qu'il pensera atteindre le bonheur, quelque chose va venir l'enrayer. C'est un personnage rapidement attachant : orphelin de père, une prédisposition pour l'écriture qui va le faire sortir du lot, un altruisme difficilement égalable... et tous ces malheurs qui vont le rattraper encore et encore. Et vous l'aurez peut-être déjà compris mais tout va tourner autour de ces meurtres de fillettes.

Je mentirais si je disais que j'ai deviné qui était le coupable : j'ai suspecté tous les hommes qu'on peut être amené à croiser dans ce livre, j'ai passé mon temps à changer d'avis jusqu'au dernier moment ! L'intrigue est juste parfaite. Et pour cause puisque l'intégralité du roman est centrée sur le personnage de Joseph : on n'assiste pas à l'enquête. Ainsi nous n'avons que sa vision des choses, d'enfant pour commencer puis d'adulte, donc beaucoup d'éléments nous passent sous le nez. Sur certains livres ça peut poser problème, mais ici on est bien sur du thriller psychologique pur et dur. Et ça marche. On passe à peu près par tous les stades émotionnels possibles : de l'horreur à la colère, en passant par la tristesse, la joie... l'ascenseur émotionnel par excellence.

Je n'ai pas de façon plus parlante de l'exprimer : ce livre prend au tripe ! J'ai déjà pleuré sur des livres (ce qui est rare) mais c'est bien la première fois que je frissonne sur un livre (et pas d'horreur). C'est la première fois qu'un auteur parvient à me toucher à ce point. Il y va crescendo avec les émotions jusqu'à la dernière partie, alors que Joseph est adulte, qu'on l'a vu grandir, qu'on a assisté aux moments les plus beaux et les plus douloureux de sa vie. Et dans cette dernière partie, il va vivre un véritable trop plein d'émotions qui va être merveilleusement décrit par l'auteur, avec des mots forts. On ne peut pas rester insensible à la lecture de ce livre. Je regrette sincèrement de ne pas avoir découvert cet auteur plus tôt, ce alors que ce livre est dans ma PàL depuis 2009... J'ai eu deux coups de cœur depuis le début de l'année. Là c'est le coup de cœur des coups de cœur !