17 mai 2017

La Cité, tome 1

Construite sur des milliers d'années, faite d'une multitude de niveaux, la Cité est aussi vaste qu'ancienne. Au fil des siècles, elle s'est étendue au-delà de ses remparts, menaçant sans cesse les royaumes voisins. Au cœur de la Cité réside le sanguinaire Empereur, dont le visage reste un mystère et que la mort même semble craindre : certains vont jusqu'à douter de son humanité.
Une poignée de rebelles espérant mettre fin à ce règne de terreur placent leurs espoirs en un seul homme, dont le nom sonne comme une légende : Shuskara. Celui qui fut autrefois le général favori de l'Empereur. Un homme respecté, capable de provoquer un soulèvement et d'unir la Cité. Mais aussi un criminel trahi, emprisonné et torturé avant de disparaître...




La Cité, tome 1 de Stella Gemmell, 575 pages, Bragelonne, 2013

Mon avis : Avec La Cité de Stella Gemmell, nous allons suivre l'histoire de plusieurs protagonistes qui, d'une façon ou d'une autre, sont liés, et dont l'avenir va finir par se rejoindre. Certains des personnages viennent des tunnels sous la Cité, monde particulièrement dangereux où les eaux peuvent vous engloutir en quelques secondes. C'est le cas notamment d'Elija et Emly, frère et sœur. D'autres comme Bartellus, considéré comme un traitre aux yeux de la Cité, s'y sont retrouvés contraints. Et il y a le monde extérieur, où une guerre fait rage, visant à éliminer l'Empereur.

La plume de l'auteure est agréable à lire, toutefois j'ai trouvé qu'il y avait des longueurs, en particulier dans les premières parties. Notamment, je déplore trop de batailles et trop de détails de ces batailles. Alors certes elles sont importantes et nécessaires, mais ce n'était pas forcément utile d'insister autant dessus. En revanche l'auteure a vraiment construit un monde très riche et qui, je n'en doute pas, promet encore de nombreuses surprises dans le deuxième tome. Le décor de la Cité (je parle bien de la Cité et non des tunnels) fait rêver. J'aurais aimé une illustration du gulon, un animal rare, bien que j'en ai une vision qui me convient plutôt bien.

On croise le chemin de nombreux personnages. Tous sont attachants à leur façon. Chacun a son histoire qui lui est propre. L'auteure fouille vraiment le passé et la personnalité de chacun d'entre eux... ou presque. Je trouve un peu dommage qu'elle ait peu insisté sur le personnage d'Elija qui est mis en avant au départ pour finalement devenir très secondaire.

Nous ne sommes pas épargnés niveau rebondissements. L'orientation prise par l'énigme est surprenante mais dans le bon sens. Pour ma part j'en suis arrivée à me poser des questions sur certains personnages : certains vont-ils trahir leurs compagnons ? L'auteure elle-même pose la question à un moment d'une certaine façon. Aussi le final est loin d'être prévisible : qui va gagner ? qui va survivre ?... tout est possible ! J'avoue me poser une question sur le final, il y a peut-être un détail que je n'ai pas bien compris, mais je vais farfouiller pour avoir ma réponse, sinon je l'aurai peut-être dans le deuxième tome si c'est un point laissé en suspens exprès par l'auteure.

La Cité de Stella Gemmell a donc été une très bonne lecture malgré des longueurs dans les premières parties. J'ai hâte de découvrir le deuxième tome.

13 mai 2017

Biblical

Une vague d’hallucinations balaie le monde : visions, spectres, flashbacks... Il s’agit d'abord d’ombres distinguées du coin de l’œil ou d’aperçus d'êtres chers depuis longtemps disparus. Mais peu à peu, ces manifestations se font plus saisissantes. Plus terrifiantes. Une adolescente française assiste à l'exécution de Jeanne d'Arc. Un jeune Hollandais prend part à un raid viking. Une Bostonienne se perd dans une jungle préhistorique...
Alors que ces phénomènes prennent une tournure réellement apocalyptique, seul un homme est en mesure de soupçonner la vérité. Mais ce que découvre le psychiatre John Macbeth dépasse de loin les frontières de la religion ou de la science. Et cela pourrait lui coûter sa raison comme sa vie...




Biblical de Christopher Galt, 429 pages, Bragelonne, 2017

Mon avis : Tout d'abord je tiens à remercier chaudement les éditions Bragelonne et Babelio pour cette lecture que j'ai grandement appréciée. Il m'aura fallu une semaine pour réussir à me poser pour écrire cette chronique. Et encore c'est parce que quand faut y aller, faut y aller ! J'ai beaucoup de mal à mettre des mots sur cette lecture. C'est le premier livre du genre que je lis et j'ai adoré, mais la fin est frustrante (à défaut d'un mot plus adéquat). Je ferai une partie spoilers à la fin pour expliquer ce sentiment de frustration sur le final : je serai incapable de développer cet aspect sans faire de révélations.

Avec Biblical, Christopher Galt va nous plonger dans le monde tel que nous le connaissons mais où un phénomène d'hallucinations va peu à peu prendre le pas sur la vie des gens. Au début ça commence par une poignée de personnes, à tel point que ça passe totalement inaperçu, puis peu à peu de plus en plus de personnes vont être concernées par cette problématique, ce qui va déclencher notamment des accidents de la route. Certaines personnes vont même se retrouver propulsées par ces "visions" dans des époques totalement différentes, jusqu'à la préhistoire. Ces phénomènes vont toucher n'importe qui aux 4 coins de la planète. Toutes sortes de théories vont émerger pour expliquer ce phénomène, mais c'est en suivant John Macbeth, psychiatre, qu'on va découvrir le fin mot de l'histoire.

J'ai particulièrement apprécié la plume de l'auteur qui est riche sans être lourde. Les descriptions sont parfaitement dosées, ni trop ni pas assez. J'ai lu ce livre très rapidement. C'est seulement sur les 100 dernières pages à peu près que j'ai commencé à réduire la cadence, avec une énigme qui devient de plus en plus complexe et surtout des termes et des mouvements de pensée qui sont abordés que je ne connaissais pas. Ça m'a donc demandé plus d'attention mais dans le sens positif. J'ai pris vraiment beaucoup de plaisir à découvrir tout ça.

Le récit se concentre avant tout sur le personnage de John Macbeth qui est assez complexe. On va très vite découvrir que lui-même connaît des évènements psychiques particuliers depuis l'enfance. On s'attache rapidement à ce personnage.
Pour le reste, on n'a pas vraiment le temps de s'y attacher. Et surtout j'ai été déçue par rapport au personnage de Josh Hoberman, lui-même psychiatre, qui est totalement sous-utilisé. Je n'ai pas trop compris son intérêt.

Du point de vue de l'énigme en tant que telle, l'auteur passe beaucoup de temps à la mettre en place. Peut-être un peu trop : je pense notamment aux hallucinations relatives à d'autres époques. Au bout d'un moment on avait bien compris, et ce n'était peut-être pas nécessaire d'en ajouter encore et encore mais j'ai pris tellement de plaisir avec les descriptions que pour ma part, ça ne m'a pas dérangée. Tout va vraiment se jouer dans les 100 dernières pages, sur lesquelles on a vraiment intérêt à s'accrocher et rester concentré. On finit par comprendre où l'auteur nous emmène globalement, sur quelle théorie. Mais je n'avais pas vu jusqu'où il allait pousser les choses, et au final je suis restée scotchée.... et frustrée, sans que ce soit pour autant négatif.

Biblical est donc un roman que j'ai dévoré, adoré, qui me donne envie d'en découvrir plus dans ce genre.

Attention SPOILERS !

Frustrée pourquoi ? Parce qu'on se rend compte qu'on a été berné du début à la fin et que tous les personnages qu'on a croisés ne sont pas réels. Frustrant aussi, parce que si j'ai bien compris la fin : le monde qui effectue les simulations par rapport à John Macbeth est en fait lui-même une simulation... Ça va jusqu'où comme ça ?

08 mai 2017

Bilan avril 2017


Bonjour à tous ! Avec un peu de retard, il est temps de faire le point sur le mois d'avril qui vient de s'écouler. Un mois d'avril qui ne s'est pas terminé de la meilleure des façons en ce qui me concerne, avec la fin de quelque chose que j'aurais vraiment aimé voir finir autrement... je m'efforce de voir le côté positif des choses en me disant que je peux arrêter de me torturer l'esprit et tourner la page, mais ce n'est pas forcément ce qu'il y a de plus facile. J'ai arrêté de me torturer le cerveau, ça oui, mais ça n'en reste pas moins difficile...

À part ça rien de bien extraordinaire. Après de longues hésitations j'ai décidé d'aller aux Imaginales... pour me rendre compte que l'année prochaine il faudra que je me décide beaucoup plus tôt histoire de trouver de quoi dormir la nuit... Donc pas d'Imaginales ! Dans le genre la fille qui a désespérément besoin de se changer les idées mais le sort est contre elle... Ah mais je vous ai pas dit, en début de mois j'ai décidé de passer à 80% en temps de travail, histoire d'avoir une journée pour bosser ma thèse sinon je crois que je n'y arriverai jamais. Et donc ça commence là au mois de mai... et quand tu regardes ton planning, tu te rends compte que le mois de mai avec tous ses jours fériés c'était pas l'idéal pour commencer ça ^^

Mais passons aux réjouissances : mes lectures. J'ai lu 7 livres. Finalement je n'ai pas participé au week-end à 1000 puisque je suis partie dans ma famille avec trois monstres de presque 3 ans à 9 ans... inutile de se lancer sur un challenge qu'on sait perdu d'avance !


J'ai commencé avec Petits meurtres entre voisins de Saskia Noort, un thriller sympathique mais pas follichon non plus. Seul le silence, thriller de R. J. Ellory a été un énorme coup de cœur, ce livre est bouleversant. J'ai clôturé la saga Miss Peregrine et les enfants particuliers avec le tome 3 : La Bibliothèque des âmes de Ransom Riggs, globalement je conserverai une bonne impression de cette saga même si la fin est loin d'être parfaite.  J'ai passé un excellent moment avec le thriller Toute cette haine de Gilles Walkowiak. La lecture d'Apnée noire de Claire Favan était un peu moins prenante, avec une première partie trop longuette à mon goût. Le roman de Fantasy Un pont sur la brume de Kij Johnson a été plutôt frustrant avec beaucoup de questions en suspens. Et enfin j'ai découvert l'auteur Rod Marty avec son roman fantastique Les Enfants de Peakwood, qui ne m'a absolument pas convaincue.

N'hésitez pas à me dire si vous avez lu un de ces livres et ce que vous en avez pensé. Et surtout si vous avez une suggestion lecture à me faire, je suis preneuse !

Bonnes lectures à tous !

04 mai 2017

Les Enfants de Peakwood

Quels sont ces étranges maux qui affligent les habitants de Peakwood, petite ville du Montana, USA ? D'où viennent les blessures qui apparaissent sur le corps de certains de ses habitants ? Pourquoi d’autres commencent-ils à agir étrangement ?
Seuls Chayton, le médecin de la ville, et son père, vieux chaman au savoir ancestral, savent reconnaître les signes. Le bouleversement qui approche. Quelque chose en lien avec un accident qui n’aurait jamais dû avoir lieu, dix ans plus tôt. Un secret dont ils ont juré de ne jamais reparler...
Félicitations, la mort vous offre une seconde chance...




Les Enfants de Peakwood de Rod Marty, 383 pages, Scrineo, 2017

Mon avis : Tout commence avec un accident entre un bus scolaire et un autre véhicule sur la route. Dévasté face à la mort de sa fille, Chayton, médecin, va faire appel à son père qui est chaman pour sauver les victimes de l'accident. Dix ans plus tard, des évènements étranges commencent à se produire. Certaines personnes agissent de façon inhabituelle, d'autres vont voir apparaître des blessures sans la moindre raison.

De façon générale, la plume de l'auteur est agréable à lire. Néanmoins j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de longueurs dans ce livre. J'ai eu énormément de mal à m'immerger dans l'histoire.

J'ai eu du mal à m'y retrouver avec les personnages. Il y en a beaucoup trop. On s'y perd très rapidement. Par ailleurs je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages. Je les ai tous trouver trop classiques voire trop cliché. L'évolution de chacun d'entre eux m'a parue très prévisible.

Concernant l'énigme... certes je n'ai pas deviné qui exactement était à l'origine du problème. Pour autant je n'ai pas été surprise plus que ça quand on l'a appris. Le problème global était évident, c'était cousu de fil de blanc. Là encore on est dans le cliché absolu. On voit venir les évènements à 15km. Du début à la fin je n'ai pas été surprise une seule fois.

Ce n'est donc pas une lecture mémorable pour moi. J'ai été très tentée de fermer le livre avant d'arriver à la fin. Mais j'ai voulu faire l'effort d'aller jusqu'au bout sachant que je le lisais en lecture commune avec le PataClub. Du reste je savais qu'il avait beaucoup d'avis positifs donc j'attendais le moment où je verrais les choses sous un autre angle. Malheureusement ce moment n'est jamais arrivé...

01 mai 2017

Book Jar and others #10 (spécial Fantasy)


Bonjour à tous ! Comme chaque mois, voici venu le temps du tirage au sort Book Jar et de la PàLM. Je vous le disais la semaine dernière, ce mois-ci est particulier puisque je vais participer au mois de la Fantasy organisé par Pikiti.

Pour l'occasion j'ai donc préparer une Book Jar spéciale... dans une de mes tasses préférées ! Et bien évidemment c'est l'un des plus gros qui en est sorti puisqu'il s'agit de La Cité de Stella Gemmell.



Je vais également me lancer dans la lecture des deux premiers tomes du Soldat chamane de Robin Hobb. Je n'ai pas envie de tous les lire à la suite pour éviter l'overdose, mais je préfère malgré tout les regrouper selon le découpage initial de l'œuvre de Robin Hobb et non selon le découpage des éditions Pygmalion. Je ne sais pas encore si je ferai une chronique pour les deux ou une chronique groupée. Tout dépendra de ce que j'aurais à dire sur le premier je pense.
Sont également prévus au programme La fille qui navigua autour de Féérie dans un bateau construit de ses propres mains de Catherynne M. Valente, L'œuf de dragon et Chroniques du chevalier errant de George R. R. Martin, et Faërie et Les enfants de Húrin de J. R. R. Tolkien.



Voici donc un mois de mai qui s'annonce très riche en lectures. J'ai hâte de dévorer tout ça, mais avant je vais terminer Biblical de Christopher Galt, que j'ai reçu samedi de la part des éditions Bragelonne, pour une opération Masse Critique sur Babelio. Je l'ai commencé hier, je suis à fond dedans !

Bonnes lectures à tous !