02 mars 2016

Les Larmes d'Aral

Et c'est reparti, ce n'est pas parce que je n'ai pas le temps de lire où de poster régulièrement ici que je dois tout laisser à l'abandon. Je reprends donc les anciennes chroniques de mon ancien blog comme je l'avais commencé. Au passage, la thèse avance doucement mais sûrement. J'ai enfin trouvé un appartement : déménagement prévu le premier weekend d'avril avec prise de poste dans la foulée ! J'ai de quoi faire ! :-)

Article écrit le 20/06/2012

Les Larmes d'Aral de Jérôme DelafosseComté du Donegal, Irlande, automne 1994
En plein conflit nord-irlandais, un grand reporter de guerre est sauvagement assassiné. Très vite, les soupçons se portent sur sa femme, Sinead McKeown accusée de liens secrets avec l'IRA. Fugitive recherchée par toutes les polices, elle n'a pour traquer les vrais coupables qu'un seul indice en sa possession : une fiole contenant des paupières humaines ornées de mystérieux tatouages...

Paris, au même moment
Un corps sans vie marqué de plaies nécrosées est repêché dans la Seine. Les premières constatations laissent croire au suicide d'un SDF. Mais l'affaire prend une tout autre tournure lorsque les policiers qui ont manipulé le cadavre sont victimes de graves brûlures...
Contre la DST et face aux experts de la DGSE, Raphaël Zeck, jeune flic du 36, quai des Orfèvres et son adjoint Drago, dit le Serbe, sont chargés de l'enquête.

Ce qu'à ce stade ni Sinead ni Raphaël ne peuvent soupçonner, c'est que leurs deux enquêtes sont liées. Et qu'ils vont devoir plonger ensemble dans un monde où le crime naît de manipulations scientifiques et de secrets d’État à glacer le sang.

De Belfast à Paris, de Londres aux neiges de l'Ouzbékistan, un monde vertigineux au cœur de la folie des hommes, là ou les « larmes d'Aral » coulent pour l'éternité...


Les Larmes d'Aral de Jérôme Delafosse, 454 pages, Éditions Robert Laffont, 2012

Mon avis : En Irlande, Sinead doit faire fasse à la mort de son mari tué dans l’explosion de leur maison et de l’enfant qu’elle portait. Comme si ce n’était pas suffisant, l’enquête va faire prendre conscience de la nature criminelle de l’affaire… C’est vers Sinead, innocente, que les soupçons s’orientent... En fuite elle tente de découvrir qui a assassiné son mari, et qui il était réellement.
Pendant ce temps en France, Raphaël enquête sur des morts suspectes, d’origine probable terroriste. Plusieurs de ses collègues tombent malades de façon inexpliquée après une course poursuite, un autre après avoir sorti un cadavre de l’eau. L’autopsie révélera que la cause de la mort est une exposition radioactive. A priori, aucun lien ne peut relier ces affaires, et pourtant Sinead et Raphaël seront bientôt réunis pour enquêter.

En seul mot : époustouflant ! J’avais été scotchée par le premier livre de Jérôme Delafosse, Le Cercle de Sang, avec Les Larmes d’Aral il frappe encore plus fort. Il faut savoir rester concentré, les informations deviennent tellement nombreuses et compliquées qu’on finirait rapidement par se perdre et ne plus rien comprendre mais si on ne se laisse pas distraire tout prend forme. Quant au final : absolument bluffant. Je regrette juste de ne pas avoir eu quelques pages en plus pour savoir comment Raphaël sortait de cette épreuve.

Autant le personnage de Sinead m’a plu de suite, autant j’ai eu plus de mal avec celui de Raphaël, mais une fois que l’on connait son passé, il prend de la profondeur et il devient plus intéressant.

L’intrigue générale est parfaitement ficelée, jamais je n’en serai arrivée aux conclusions de Sinead...

Note : 5 bulles sur 5

Merci à Babelio et aux Éditions Robert Laffont
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire