28 avril 2017

Apnée noire

« Vêtue d’un pyjama en satin écru, la jeune femme repose dans une baignoire remplie, en position de foetus inversé. Ses mains et ses chevilles sont étroitement liées derrière son dos et elle flotte encore avec un soupçon de grâce. »
À Columbia, sur la côte est des Etats-Unis, c’est la scène macabre que découvre le lieutenant Sandino. Officier intègre, c’est aussi un homme brisé depuis la disparition de sa famille.
Pour mener cette enquête, il doit collaborer avec Megan Halliwell, l’agent du FBI qui a permis l’année précédente l’arrestation de Vernon Chester, un tueur psychopathe qui vient d’être exécuté. Très vite pourtant, il apparaît que ce dernier meurtre présente des ressemblances troublantes avec les crimes commis par Chester. Comment est-ce possible ? Tandis que Megan n’ose imaginer le pire, une erreur judiciaire, Sandino se concentre sur certaines incohérences. De discordes en silences la relation des deux policiers évolue, alors que chaque jour le tueur semble se rapprocher d’eux, omniprésent et insaisissable…




Apnée noire de Claire Favan, 382 pages, Éditions du Toucan, 2014

Mon avis : Vince Sandino a tragiquement perdu sa famille dans un braquage qui a très mal tourné. Quelques mois plus tard, il est devenu une épave, alcoolisé du matin au soir... Seul au bureau de police il va répondre à un appel signalant un meurtre. Il va ainsi découvrir le cadavre d'une femme dans une baignoire dont les pieds et les mains ont été attachés avec de la corde bleue. Megan Halliwell du FBI va lui apprendre qu'il s'agit du énième meurtre d'un tueur en série... le problème... est qu'il a été exécuté quelques mois plus tôt...

On avait prévu de lire ce livre en lecture commune avec Pikiti. De son côté elle n'a pas réussi à rentrer dans l'histoire. Pour ma part, j'ai eu beaucoup de mal au départ avec des personnages qui donnaient trop dans le cliché : Vince qui a perdu sa famille, alcoolique notoire, incapable de s'en sortir, qui enchaîne les erreurs... Megan qui est entièrement dévouée à son travail, personnage bien torturé, mais on ignore pourquoi exactement, ce n'est qu'assez tardivement qu'on finit par comprendre. L'évolution des personnages à moyen terme était trop prévisible.

L'énigme a énormément piétiné pendant la première moitié du livre. L'enquête était plutôt mise de côté histoire de s'attarder sur l'erreur de Megan : si les meurtres se poursuivent alors que le coupable, qu'elle a fait arrêter, a été exécuté, c'est qu'il était innocent... et pourtant il a été pris la main dans le sac... Aussi on s'attarde beaucoup sur son ressenti face à cette potentielle erreur. L'auteure va alors nous emmener sur un terrain inattendu mais qui sonnait aussi cliché que les personnages. J'adore le genre de thrillers en question, mais là, ça sonnait complètement faux. J'avais juste envie de secouer le personnage de Megan et lui dire "eh oh, la réponse, rationnelle, à toutes les questions est pourtant évidente, ouvre les yeux !".

Je n'ai vraiment pas été loin de fermer le livre. Et d'un coup d'un seul, gros retournement de situation aussi bien du point de vue de l'énigme, que du point de vue des personnages (un peu trop sur un point en particulier concernant Vince, mais bon, je pardonne ce point là à l'auteur). Certains passages restent agaçants malgré tout, en particulier avec Megan. À partir de ce moment-là, je n'ai plus été capable de lâcher le livre. Il est dommage qu'il ait fallu attendre la moitié du livre pour en arriver là. On va enfin entrer dans une enquête digne de ce nom avec beaucoup de révélations. Au final l'auteure m'a bien surprise, sans aller jusqu'à dire qu'elle m'a totalement bluffée (si j'ignorais qui était le tueur, j'avais deviné l'idée générale).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire