10 avril 2017

Petits meurtres entre voisins

Membres d'un "club" constitué de leurs voisins et amis, Karen et Michel apprécient la vie dans la petite communauté hollandaise dans laquelle ils viennent de s'installer. C'est agréable de se sentir entouré et en confiance. Cependant, lorsque la villa de leur ami Evert flambe et que celui-ci trouve la mort, et qu'un autre membre de leur club se défenestre, ils sont sous le choc. Il n'y a alors plus de doute possible : un assassin sévit au sein de leur petit cercle...
Une atmosphère décapante pour un thriller décalé dans lequel Saskia Noort fait grincer la mécanique bien huilée de la bonne société hollandaise !




Petits meurtres entre voisins de Saskia Noort, 338 pages, France Loisirs, 2007

Mon avis : Karen et Michel ont décidé d'emménager dans une petite ville avec leurs enfants, loin du chaos des grandes agglomérations. Toutefois, Karen finit rapidement par s'ennuyer et va tenter de faire connaissance avec des habitants du coin. De là va naître le club des dîneurs, initialement entre femmes, puis les époux vont rapidement en faire partie également. Tout se déroule bien en apparence jusqu'à ce que l'un des maris, Evert, ne décède dans l'incendie de sa maison. Tout pousse à croire à un suicide dans lequel il aurait tenté d'embarquer sa femme et ses enfants.

La plume de l'auteure an tant que telle est assez agréable à lire. Ce roman se lit très vite. Néanmoins j'ai rencontré une grande difficulté lors de ma lecture : l'absence de repères temporels. L'auteure alterne entre deux périodes : avant le décès de leur ami et après. Mais le tout se fait sans aucune indication. Les premières fois ça surprend, et au bout d'un moment, ça fatigue de devoir sans arrêt faire cette gymnastique du "on est quand là ?".

Les personnages sont à la fois attachants et horripilants. On est un peu dans une sorte de Desperate Housewives, où chacun a ses petits secrets inavouables, et certains peuvent être du genre franchement manipulateur. Si bien que de prime abord ils sont tout sympathiques, mais dès qu'on gratte un peu la surface, on tombe un peu des nues...
En revanche certains personnages sont totalement sous-exploités, finalement même si plusieurs couples constituent le club, on tourne toujours à peu près autour des mêmes personnages, notamment Karen, Hanneke (sa meilleure amie), Michel (le mari de Karen), Simon et Babette (la femme d'Evert).

L'intrigue est plutôt bien construite, je me suis laissée embarquée jusqu'au bout. Vous l'aurez compris vu le titre : le suicide n'en est pas vraiment un. Mais alors que s'est-il réellement passé ? Je n'ai deviné l'identité du coupable que lorsque l'auteure le voulait bien. Toutefois ce n'est pas un livre qui aura pleinement retenu mon attention. Il est divertissant, il est sympathique à lire mais ce n'est pas non plus le livre à ne pas manquer.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...