13 mai 2017

Biblical

Une vague d’hallucinations balaie le monde : visions, spectres, flashbacks... Il s’agit d'abord d’ombres distinguées du coin de l’œil ou d’aperçus d'êtres chers depuis longtemps disparus. Mais peu à peu, ces manifestations se font plus saisissantes. Plus terrifiantes. Une adolescente française assiste à l'exécution de Jeanne d'Arc. Un jeune Hollandais prend part à un raid viking. Une Bostonienne se perd dans une jungle préhistorique...
Alors que ces phénomènes prennent une tournure réellement apocalyptique, seul un homme est en mesure de soupçonner la vérité. Mais ce que découvre le psychiatre John Macbeth dépasse de loin les frontières de la religion ou de la science. Et cela pourrait lui coûter sa raison comme sa vie...




Biblical de Christopher Galt, 429 pages, Bragelonne, 2017

Mon avis : Tout d'abord je tiens à remercier chaudement les éditions Bragelonne et Babelio pour cette lecture que j'ai grandement appréciée. Il m'aura fallu une semaine pour réussir à me poser pour écrire cette chronique. Et encore c'est parce que quand faut y aller, faut y aller ! J'ai beaucoup de mal à mettre des mots sur cette lecture. C'est le premier livre du genre que je lis et j'ai adoré, mais la fin est frustrante (à défaut d'un mot plus adéquat). Je ferai une partie spoilers à la fin pour expliquer ce sentiment de frustration sur le final : je serai incapable de développer cet aspect sans faire de révélations.

Avec Biblical, Christopher Galt va nous plonger dans le monde tel que nous le connaissons mais où un phénomène d'hallucinations va peu à peu prendre le pas sur la vie des gens. Au début ça commence par une poignée de personnes, à tel point que ça passe totalement inaperçu, puis peu à peu de plus en plus de personnes vont être concernées par cette problématique, ce qui va déclencher notamment des accidents de la route. Certaines personnes vont même se retrouver propulsées par ces "visions" dans des époques totalement différentes, jusqu'à la préhistoire. Ces phénomènes vont toucher n'importe qui aux 4 coins de la planète. Toutes sortes de théories vont émerger pour expliquer ce phénomène, mais c'est en suivant John Macbeth, psychiatre, qu'on va découvrir le fin mot de l'histoire.

J'ai particulièrement apprécié la plume de l'auteur qui est riche sans être lourde. Les descriptions sont parfaitement dosées, ni trop ni pas assez. J'ai lu ce livre très rapidement. C'est seulement sur les 100 dernières pages à peu près que j'ai commencé à réduire la cadence, avec une énigme qui devient de plus en plus complexe et surtout des termes et des mouvements de pensée qui sont abordés que je ne connaissais pas. Ça m'a donc demandé plus d'attention mais dans le sens positif. J'ai pris vraiment beaucoup de plaisir à découvrir tout ça.

Le récit se concentre avant tout sur le personnage de John Macbeth qui est assez complexe. On va très vite découvrir que lui-même connaît des évènements psychiques particuliers depuis l'enfance. On s'attache rapidement à ce personnage.
Pour le reste, on n'a pas vraiment le temps de s'y attacher. Et surtout j'ai été déçue par rapport au personnage de Josh Hoberman, lui-même psychiatre, qui est totalement sous-utilisé. Je n'ai pas trop compris son intérêt.

Du point de vue de l'énigme en tant que telle, l'auteur passe beaucoup de temps à la mettre en place. Peut-être un peu trop : je pense notamment aux hallucinations relatives à d'autres époques. Au bout d'un moment on avait bien compris, et ce n'était peut-être pas nécessaire d'en ajouter encore et encore mais j'ai pris tellement de plaisir avec les descriptions que pour ma part, ça ne m'a pas dérangée. Tout va vraiment se jouer dans les 100 dernières pages, sur lesquelles on a vraiment intérêt à s'accrocher et rester concentré. On finit par comprendre où l'auteur nous emmène globalement, sur quelle théorie. Mais je n'avais pas vu jusqu'où il allait pousser les choses, et au final je suis restée scotchée.... et frustrée, sans que ce soit pour autant négatif.

Biblical est donc un roman que j'ai dévoré, adoré, qui me donne envie d'en découvrir plus dans ce genre.

Attention SPOILERS !

Frustrée pourquoi ? Parce qu'on se rend compte qu'on a été berné du début à la fin et que tous les personnages qu'on a croisés ne sont pas réels. Frustrant aussi, parce que si j'ai bien compris la fin : le monde qui effectue les simulations par rapport à John Macbeth est en fait lui-même une simulation... Ça va jusqu'où comme ça ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...