05 septembre 2017

Vertige

Un homme se réveille au fond d'un gouffre, au cœur d'un environnement hostile, deux inconnus et son fidèle chien comme seuls compagnons d'infortune. Il est enchaîné au poignet, l'un des deux hommes à la cheville et le troisième est libre, mais sa tête est recouverte d'un masque effroyable, qui explosera s'il s'éloigne des deux autres. Qui les a emmenés là ? Pourquoi ? Bientôt, une autre question s'imposera, impérieuse : jusqu'ou faut-il aller pour survivre ?



Vertige de Franck Thilliez, 365 pages, France Loisirs, 2012

Mon avis : Vertige de Franck Thilliez est un huis clos dans lequel Jonathan Touvier, un ancien alpiniste, se réveille un jour dans une grotte glaciale, enchaîné, avec son chien. Il découvre rapidement qu'il n'est pas seul dans cette grotte. Ses compagnons d'infortune sont Farid, lui aussi enchaîné et Michel. Ce dernier n'est pas enchaîné mais porte un masque qu'il ne peut pas retirer et qui contient une charge explosive qui se déclenchera s'il s'éloigne trop de Jonathan et Farid. Ils disposent de peu de choses, notamment un réchaud, quelques bouteilles de gaz, et de quelques oranges pour seule nourriture. Leur ravisseur leur a laissé des énigmes à résoudre qui devront les aider à savoir qui les séquestre et surtout à s'échapper de cet enfer.

Je le dis d'emblée, la lecture de ce livre a été très difficile, au point que j'ai cru à un moment que je n'arriverai pas à le terminer. Il s'agit d'un thriller psychologique extrêmement oppressant, écrit de la plume parfaite de Franck Thilliez. Il y a longtemps que je ne m'étais pas sentie aussi mal en lisant un livre, je crois même que c'est la première fois. À chaque nouvelle page j'avais vraiment la crainte de découvrir ce que Franck Thilliez nous avait concocté. C'est clairement un livre à ne pas mettre entre toutes les mains.

Du point de vue des personnages, ce qui est vraiment intéressant c'est d'assister aux différentes réactions possibles de personnes qui ne se connaissent pas et qui se retrouvent séquestrées dans un endroit confiné, avec des conditions climatiques déplorables, sans nourriture et avec une quatrième personne qui cherche à leur embrouiller les idées. On va avoir un meneur, celui qui veut motiver les troupes ; à l'inverse quelqu'un de totalement passéiste ; et enfin celui qui veut se rebeller et monter ses "compagnons" l'un contre l'autre. On a donc une bonne galerie de personnalités qui rend ce livre encore plus oppressant.

L'énigme est superbement menée. À un moment j'ai eu une théorie qui s'approchait de la réalité sans pour autant être exactement ça mais je l'avais rapidement rejetée. Et la théorie qui semblait ressortir assez rapidement, et qui semblait se confirmer au fil des pages, ne me semblait absolument pas crédible et tirée par les cheveux. Finalement ce livre se termine sur un énorme retournement total de situation qui montre que l'auteur sait toujours autant nous surprendre !

Je vais passer à une partie spoilers pour être plus précise sur certains points, mais avant, rapide conclusion pour ceux qui n'ont pas lu le livre. Je conseille vivement la lecture de ce livre, mais âmes sensibles s'abstenir !




ATTENTION SPOILERS :

Je suis quelque peu dépitée par le final offert par France Loisirs, et j'avoue avoir même été franchement énervée sur le coup. Je m'explique : le final me laissait penser que Jonathan avait effectivement été victime d'un épisode psychotique. Mais étant ultra pointilleuse, mon interprétation était franchement sujette à discussion. J'ai donc regardé sur le net pour voir les différents avis... et je ne comprenais rien : les avis que je trouvais parlais d'une inversion entre le personnage de Farid et celui de Jonathan au niveau de la photo que Jonathan retrouve à la fin du livre. J'ai eu beau relire encore et encore le passage où la photo est prise et celui où il retrouve la photo, pour moi il n'y avait aucune inversion... Et en fouinant bien, il s'avère que le final chez France Loisirs n'est effectivement pas le même que chez Fleuve noir. Les prénoms de Farid et Jonathan ont été inversés dans la phrase clé du final. Si bien que l'interprétation est totalement différente. Pour ma part j'ai malgré tout conclu à un épisode psychotique pour deux raisons : d'une part l'histoire qui veut que Michel a retiré l'alliance du cadavre retrouvé dans la grotte pour la mettre à sa main... je n'avais aucun souvenir de ce passage et j'ai eu beau chercher je ne l'ai pas trouvé... d'autre part dans la fameuse photo, dans l'édition France Loisirs bien évidemment, au moment où elle est prise on nous dit que Farid porte un quartier d'orange à sa bouche, alors que dans celle qui est retrouvée il déguste un quartier d'orange... donc à mon sens, sur une photo le quartier d'orange est dans sa main, et dans l'autre dans sa bouche... Mais comme je le disais plus haut, je suis ultra pointilleuse et je suis donc bien consciente que cette interprétation est  très discutable. D'ailleurs dans les forum que j'ai pu trouver, pour toutes les personnes qui ont lu l'édition France Loisirs, Jonathan n'est pas fou...

J'ai envoyé un mail à France Loisirs pour avoir des infos et comprendre cette modification. J'ai eu une réponse pour me dire que ma question avait été prise en compte et remontée au service concerné mais rien de plus depuis... Je pense qu'il s'agit d'une erreur, mais j'ai beau être la première à dire que l'erreur est humaine, là c'était celle à ne pas faire. Ça change tout à l'interprétation du livre. Chez Fleuve noir on est clairement sur du délire psychotique alors que chez France Loisirs tout dépend de l'interprétation qu'on va faire de ce fameux quartier d'orange... (bien évidemment je précise que ma note pour le livre ne tient pas compte de ce problème)
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire